Cors & Durillons

Filtre
Avis clients

20 Produits

Éléments sensibles du corps, les pieds font partie des membres un peu délaissés. Et pourtant, ils sont précieux au quotidien et ont besoin d’être préservés. Dans le cas où les pieds sont vraiment mal traités, le risque de callosité, de cor ou de durillon peut être plus fort. Ces derniers sont souvent causés par le frottement répété des pieds contre les chaussures ou encore, la transpiration ou humidité ambiante. Le traitement des cors et durillons permet, heureusement, de venir à bout de ces infections bénignes. Peu confortables, elles empêchent de bien marcher et peuvent s’avérer douloureuses. Le cor est un épaississement de la peau des pieds qui se compose d’une partie en forme de noyau rond et transparent situé juste à la surface visible de la peau du pied, et d’une autre partie en forme de cône à l’envers qui s’enfonce dans les couches de la peau, origine des douleurs. On parle d’hyperkératose, c’est-à-dire une succession de kératine à la surface de l’épiderme laquelle est provoquée par les pressions frottements à répétition.


Un cor peut être mou ou dur. Dans le premier cas, ils sont de couleur blanche, ont des bords rouges avec un point noir au centre : on parle d’œil de perdrix. Le cor dur, lui, est très courant et se situe en général sur le dessus de l’orteil, entre les phalanges, ou encore sur le côté extérieur du petit orteil, car zone de prédilection des frottements. Le cor dur, appelé durillon, peut être également assez douloureux.


Quant aux callosités, elles ressemblent aux cors de par leur épaisseur à la différence que cette pathologie est plus dense, ses contours, peu visibles, et sa couleur tire sur le jaune. Le plus souvent, les callosités se créent sous la plante et le talon du pied mais vous pouvez aussi en avoir à l’avant des pieds, non loin des orteils. Les callosités sont d’abord de petite taille mais au fur et à mesure, si vous ne faites rien, cela peut s’envenimer jusqu’à l’apparition de crevasses malodorantes.


Si ces infections devaient s’aggraver, vous n’avez qu’une chose à faire, aller voir un podologue afin de recevoir les soins adaptés.


Comment traiter les cors des pieds ? Grâce à un traitement anti cors. Il en existe de plusieurs sortes. Le pansement anti cor protège vos pieds des frottements et est un traitement cors efficace grâce à sa teneur en acide salicylique. Un composant qui enclenche le renouvellement des cellules et lisse la peau laquelle, par la même occasion, éjecte les cellules mortes. Vous pouvez aussi trouver des pansements dédiés pour l’œil de perdrix et les durillons. Les formats comme les formes sont variables et permettent de soins précis et performants, tout en douceur.


Un autre traitement des cors se montre efficace, le stylo. Contenant des actifs aux actions exfoliantes et hydratantes, il permet d’éliminer les épaisseurs et d’assouplir la peau. Par ailleurs, une crème hydratante peut être un traitement bénéfique face aux cors. Elle se compose de différents actifs utilisés pour leurs actions exfoliantes, et souvent d’acide salicylique. Une autre solution est possible afin de venir à bout de ces infections, le traitement naturel des cors aux pieds. Feuille de saule, huile de ricin, sauge ou encore thym, les principaux actifs sont des végétaux dont les propriétés sont reconnues pour réduire et faire disparaître les cors et durillons.


Afin de se préserver au mieux de ces épaississements disgracieux, et parfois douloureux, il faut garder une hygiène irréprochable. Le lavage des pieds doit être journalier et chaque séchage parfait afin d’éviter les zones de macération et d’humidité, propices aux cors notamment. Pour prévenir ces maux, l’usage d’une pierre ponce, d’une lame ou encore d’un coupe cor, sera bénéfique car chacun de ces accessoires retire l’excès de peau sans grande difficulté.