Avoir des dents blanches au quotidien, vu par des experts dentistes

Alain et Jérémy Amzalag sont les co-auteurs de l’ouvrage Prendre soin de ses dents pour les Nuls, paru aux éditions First en octobre 2015, et de Et si votre dentiste pouvait vous sauver la vie ! Cœur, sommeil, cancer, diabète, paru le 17 septembre aux éditions Hugo New Life. 

Dr Alain Amzalag est Chirurgien-dentiste spécialisé dans l’esthétique du sourire. Consultant auprès d’émissions de radio et de télévision, il est également l'auteur de nombreux ouvrages et articles de presse. 

Dr Jérémy Amzalag est Chirurgien-dentiste spécialisé en parodontologie et implantologie. Il est co-auteur d’un ouvrage de référence en implantologie orale et a créé avec son père la première encyclopédie médico-dentaire en ligne : http://www.capitaldents.com

1/ Certaines personnes présentent des dents plus blanches que d’autres, quels sont les premiers facteurs responsables du jaunissement ? 

La dent est constituée de deux couches minérales : l’émail, couche externe transparente, et la dentine, couche interne sous-jacente. C’est la couleur de la dentine plus ou moins jaune qui va transparaitre à travers l’émail et déterminer ainsi la blancheur des dents. La blancheur des dents est également déterminée par le contraste entre la couleur de la peau, des cheveux, des yeux, des lèvres, des gencives et la couleur des dents. La blancheur des dents découle donc aussi d’un jeu de contraste. En effet, plus la peau est mate, les yeux marrons, et les cheveux bruns et plus les dents paraîtront blanches. À l’inverse, plus la peau, les cheveux et les yeux sont clairs et plus les dents paraîtront jaunes, voire parfois grisâtres.

2/ Outre ces facteurs, est-ce qu’avec le temps les dents jaunissent aussi naturellement ?

Au fil de la vie, les différentes agressions physiques et chimiques associées à celles du brossage contribuent à user la couche externe de l’émail. Ce phénomène va laisser transparaître la couche de dentine, diminuant ainsi la blancheur des dents.

3/ Peut-on éviter certaines choses au quotidien ?

Il serait souhaitable de consommer avec modération certains aliments ou boissons susceptibles de colorer les dents (tels que le café, le thé, le vin rouge ou rosé, les sodas colorants, le chocolat noir, les fruits rouges ou encore les betteraves). Il en est bien évidemment de même pour le tabac.

4/ Il existe aujourd’hui différents produits proposés sur le marché, à réaliser soi-même et à moindre coût pour blanchir ses dents, est-ce une bonne idée ? Peut-on faire confiance à ces produits ?

Les produits de blanchiment accessibles en vente libre font l’objet d’une réglementation stricte qui limite de façon drastique leur concentration en principe actif. Par conséquent, leur utilisation ne permettra d’obtenir que des résultats peu significatifs, s’estompant rapidement dans le temps.

5/ Pourquoi tant de choix pour un même résultat ? Bandes blanchissantes, Kit blanchiment (avec appareil), stylo blancheur etc… Lequel est le plus efficace et le moins dangereux ?

Tous ces produits ont des résultats relativement équivalents : cela donne l’impression d ‘un coup d’éclat à notre sourire, qui s’estompera rapidement en quelques jours. 

6/ On peut aussi se rendre chez son dentiste pour un blanchiment des dents, comment fonctionne cette technique ? Combien de temps dure-t-elle (est-ce que cela nécessite plusieurs rendez-vous) ? À quelle fréquence peut-on le faire ?

La technique d’éclaircissement la plus efficace est la technique ambulatoire. Le patient se présente chez son dentiste pour réaliser des empreintes en vue de réaliser quelques jours plus tard des gouttières sur-mesure qui seront remises au patient ainsi que du produit d’éclaircissement conditionné en seringues. Ces gouttières devront être portées durant environ vingt jours, de deux heures par jour à toute la nuit suivant la concentration du principe actif. L’avantage de cette technique réside dans la concentration modérée de ces produits, qui ne seront absolument pas irritants ni pour les dents ni pour les gencives, contrairement aux anciennes techniques d’éclaircissement un peu plus agressives autrefois réalisées en deux séances d’une heure chez le dentiste. De plus, ces produits peu concentrés étant appliqués sur une durée relativement longue (environ 20 jours), l’imprégnation prolongée du principe actif au contact des dents donnera des résultats remarquables. Le résultat de ce type de traitement est généralement d’environ deux ans, et peut être renouvelé par la suite au terme de ce délai.

 

7/ Est-ce que les dentifrices qui proposent une formule blanchissante fonctionnent vraiment ?

Tout comme les produits proposés dans le commerce, ces dentifrices donnent uniquement l’impression d ‘un coup d’éclat à notre sourire, qui s’estompera rapidement en quelques jours. Finalement le résultat n’est pas aussi flagrant qu’on le souhaiterait.

8/ Depuis quelques temps, on entend beaucoup parler de poudre de charbon ou de charbon actif, qu’est-ce que c’est ? Comment cela agit-il sur les dents ? Comment cela peut-il les blanchir ? Est-ce néfaste ou sans risque ?

L’utilisation quotidienne de dentifrices au charbon blanchit bien les dents en surface, par abrasion. Mais cela n’est pas sans risque. Car si le charbon retire le tartre et les tâches dues au café et au tabac, il a aussi pour conséquence de fragiliser les dents. En effet, les grains qui composent la poudre de charbon s’attaquent à l’émail par frottement. D’autant que les personnes souhaitant blanchir leurs dents ont tendance à les brosser vigoureusement, ce qui peut accentuer l’usure. De façon générale, plus les dents sont blanchies par le dentifrice, plus cela signifie que le charbon s’est attaqué à l’émail. Un phénomène qui peut être irréversible, qui peut entraîner une hypersensibilité au toucher, au froid et à la mastication.

9/ Que faut-il vraiment éviter pour ne pas abîmer ses dents, lorsque l’on cherche à les blanchir ?

Lorsque l’on cherche à éclaircir ses dents, il est préférable de veiller à ne pas abuser de colorants présents dans certains aliments et boissons, et de réduire sa consommation de tabac. De plus, un petit conseil pourrait être de boire son café ou son thé (éviter le thé noir) à l’aide d’une paille. Il serait également judicieux de se rincer la bouche à l’eau juste après. En effet, un brossage de dents consécutif à la consommation de ces boissons risquerait de fixer les colorants au sein de l’émail.

Chargement en cours...