L’ACIDE HYALURONIQUE : CE QUE ÇA FAIT VRAIMENT ET D’OÙ ÇA VIENT

Souvent lorsque l’on pense au nom acide hyaluronique, on pense médecine esthétique, injections, modification sur le visage, comblement des rides dans un cabinet spécialisé, ou encore crème anti-âge. Mais saviez-vous que cet élément faisait à la base partie de vous ? Naturellement présent dans notre corps, il a de nombreux rôles particulièrement bénéfiques pour notre peau. Malheureusement, il n’est pas éternel et sa production vient à diminuer avec l’âge. C’est la raison pour laquelle on vous explique ce qu’il est vraiment, ce qu’il fait et où vous pouvez encore le trouver… 

L’ACIDE HYALURONIQUE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

L’acide hyaluronique par définition est un glycosaminoglycane non fixé à une protéine et réparti sur l’ensemble des tissus conjonctifs, épithéliaux et nerveux. En d’autres termes, c’est une molécule naturellement présente dans le corps, principalement concentrée au niveau de l’épiderme et du cartilage. En moyenne, un individu adulte possède 15g d’acide hyaluronique dont 50% dans la peau. Chaque jour, 5g de cette molécule est renouvelée continuellement. L’acide hyaluronique en plus d’être un élément essentiel, agit à lui seul sur différentes fonctions : il contribue à la prolifération et à la migration des cellules, aide à protéger les articulations en augmentant la viscosité du liquide synovial et en rendant le cartilage plus souple, agit sur le maintien de l’hydratation au niveau de la peau et joue un rôle dans la cicatrisation, le système immunitaire et l’inflammation. Mais ce ne sont pas ses seules vertus car la plus connue et la plus recherchée à ce jour, est le maintien de la tonicité et de l’élasticité de la peau, une chose que l’on perd inévitablement avec l’âge. C’est bien pour cela d’ailleurs, qu’un enfant ou un adolescent aura une peau plus rebondie et plus lisse qu’un adulte de plus de 30 ans.  

L’acide hyaluronique naturellement présent dans la peau permet donc de maintenir une bonne hydratation puisqu’il peut absorber jusqu’à 1000 fois son poids en eau. Lorsqu’une personne vieillit, le taux de cette molécule baisse et sa fabrication ralentit ce qui entraîne les premières rides et ridules, une perte d’élasticité, un assèchement de la peau et parfois même un teint terne. À cela s’ajoute les multiples agressions extérieures qui accélèrent ce processus de vieillissement cutané comme la pollution, les UV, le tabagisme ou l’alimentation. Un processus certes inévitable mais qui peut être ralenti à condition d’avoir dans l’ensemble une bonne hygiène de vie ou d’utiliser les bons soins au bon moment. Il est important de connaître la raison pour laquelle les rides apparaissent, de reconnaître les premiers signes de vieillissement cutané et de savoir à quel âge les premiers soins anti-âge sont recommandés.  

SON ARRIVÉE DANS LA COSMÉTOLOGIE

C’est dans les années 70 que les scientifiques ont commencé à remarquer les différentes prouesses que pouvait apporter l’acide hyaluronique en plus de ce que le corps possédait déjà. Mais c’est bien plus tard, en 2000, que l’on a commencé à intégrer cette molécule dans différents cosmétiques ou que l’on a amené sur le marché de la médecine esthétique les injections. Aujourd’hui ce nom nous est familier, mais il faut savoir que l’acide hyaluronique n’est pas qu’un atout esthétique. Pour les grands sportifs ou pour ceux qui souffriraient d’arthrose du genou, l’acide hyaluronique peut être injecté directement dans l’articulation de celui-ci afin d’augmenter la viscosité du liquide synovial. En plus d’agir comme puissant hydratant, il permet aussi de ralentir les chocs d’où sa forte présence dans le cartilage. Il faut également savoir que l’acide hyaluronique remplace de plus en plus les injections de collagène du fait de sa haute tolérance biologique, puisqu’il se résorbe naturellement sous 6 à 18 mois selon les individus et du fait qu’il présente moins de risques allergiques. De plus, il est possible d’obtenir différentes formulations selon la zone à traiter et selon le résultat souhaité, même si la molécule est la même :  

  • Lorsque l’on recherche dans un soin une meilleure tonicité de la peau, plus de souplesse, un comblement des rides ou une diminution de leur apparence, on va chercher des résultats anti-âge visibles à la surface de la peau. La molécule d’acide hyaluronique doit donc être à un bas poids (et de petite taille) afin de pouvoir pénétrer plus facilement les différentes couches de la peau. Une fois dedans, elle va gorger d’eau et stimuler les fibroblastes. 

  • Si le résultat souhaité est une augmentation de l’hydratation et une meilleure protection contre les éléments extérieurs (comme cités plus haut), on parlera alors de haut poids moléculaire, ce qui fait qu’elle ne pénètrera pas en profondeur la peau mais elle agira à la surface comme une barrière protectrice contre les radicaux libres et empêchera ainsi l’eau de s’évaporer. 

Aujourd’hui certains laboratoires se spécialisent dans le développement de soins à base d’acide hyaluronique qui parfois peuvent associer des molécules de poids différents pour un résultat double-action.  

L’acide hyaluronique peut donc être utilisé de différentes façons, que ce soit en médecine esthétique ou en soins.  

  • Par injection : le plus couramment utilisé dans la correction des volumes, telle que le comblement des rides et des ridules, des tempes, des pommettes, de la mâchoire, du menton, du nez, des joues, des lèvres, des cernes, des fesses ou des pectoraux. Souvent ces injections sont souhaitées en cas de perte osseuse, musculaire ou graisseuse, mais aussi dans un but uniquement esthétique et personnel afin d’augmenter, d’intensifier ou de corriger la zone.  

  • Dans les soins cosmétiques : les molécules d’acide hyaluronique sont utilisées dans de nombreuses formules anti-âge pour lisser les rides, redessiner l’ovale du visage ou pour ralentir le vieillissement cutané causé par les agressions extérieures.  

  • Dans les compléments alimentaires : une nouveauté qui permet par voie orale, d’apporter l’hydratation nécessaire aux peaux asséchées, de redensifier le derme et de combler les rides là où les crèmes ne peuvent pas aller. En général pour que les résultats soient visibles et efficaces la prise de ces compléments alimentaires est recommandée sur une prise de 3 mois.  

NOTRE SÉLECTION