Octobre Rose : restons liés face au cancer du sein

L’événement Octobre Rose, symbolisé par le célèbre ruban rose, revient à l’occasion de sa 28ème campagne nationale. Durant un mois, le sensibilisation, l’information et la mobilisation vont rappeler le rôle premier du dépistage du cancer, le courage des femmes atteintes d’un cancer du sein et l’importance de la recherche médicale. Chacun, à sa façon, agit, s’engage et témoigne de son soutien. Et les professionnels des produits dermo-cosmétiques spécial oncologie proposent justement des soins adaptés visant à améliorer le quotidien des femmes, en prenant soin de leur peau fragilisée.

Octobre Rose ou la force de l’union

La campagne Octobre Rose 2021 est lancée. Destinée à informer le public sur l’importance cruciale du dépistage, cette 28ème édition rassemble, mobilise et sensibilise plus que jamais. L’affiche de l’événement parle d’elle-même : le lien est plus fort que tout. En cette période de Covid-19 qui plus est, rester liés face au cancer du sein, et aux aléas de la vie en général, demeure essentiel pour toutes ces femmes qui luttent contre la maladie, pour tous ces professionnels, bénévoles et acteurs qui veulent faire avancer la recherche. Une femme sur huit risque de développer un cancer du sein. Informer et dépister restent donc deux piliers et la campagne nationale Octobre Rose est l’occasion de les remettre sur le devant de la scène. Et cela semble fonctionner, puisqu’on recense environ 400 000 cas de cancer chaque année parmi lesquels 185 000 femmes. Le renouvellement annuel d’Octobre Rose, ses nombreuses manifestations dans toute la France, depuis l’éclairage de la Tour Eiffel toute de rose vêtue le jeudi 1er octobre jusqu’aux courses organisées dans une ambiance toujours chaleureuse et festive, contribuent à un plus grand nombre de dépistages. Les cancers sont de mieux en mieux traités mais ils laissent des séquelles et entraînent des complications au quotidien...

Les effets secondaires du cancer du sein

La qualité de vie des malades s’est améliorée mais souffrir d’un cancer du sein, ou de toute forme de cancer, implique une grande résilience. Pour cause, il faut avoir la force de supporter les différents traitements (radiothérapie, chimiothérapie...) mais aussi leurs effets secondaires. Encore tabou il y a 15 ans, le cancer du sein est désormais un sujet certes délicat mais il est évoqué sans gêne et a même son propre événement national ! C’était une première victoire car la communication, l’échange et les relations humaines font partie des traitements plus doux et non moins efficaces dans le processus de guérison… Face à cela, les effets secondaires du cancer du sein sont réels et dégradent les conditions de vie des femmes. Ils sont principalement d’origine cutanée. Les responsables sont bien connus : la chimiothérapie et la radiothérapie.

 

La chimiothérapie peut causer, entre autres :

- une sécheresse importante de la peau que l’on doit à la baisse de production de sébum 

- des rougeurs, voire de l’érythème, et d’importantes crevasses aux mains et aux pieds : on parle de syndrome mains-pieds 

- une chute de cheveux importante provoquant une alopécie susceptible de toucher les sourcils, les cils et, plus largement, les poils

Quant à la radiothérapie, elle est connue pour entraîner une radiodermite. Les radiations (rayons ionisants) délivrées sur le corps provoquent des lésions importantes de la peau telles que des brûlures et des rougeurs. Les radiodermites cutanées sont classées selon différents stades de gravité, ce qui permet des soins personnalisés. L’évolution de la recherche médicale sur le cancer du sein a permis de mettre au point de nouveaux traitements. Parmi eux, l’immunothérapie qui consiste à encourager les défenses immunitaires de l’organisme à s’en prendre aux cellules cancéreuses et à les détruire, mais aussi les thérapies ciblées qui sont capables, après une détection en amont des anomalies moléculaires présentes au niveau des cellules cancéreuses, de s’attaquer de façon spécifique à ces anomalies en laissant tranquilles les cellules saines, ce qui ne permet pas la chimiothérapie.

 

Innovants, plus sélectifs et ayant déjà fait preuve d’efficacité, ces nouveaux traitements n’en laissent pas moins des séquelles. Parmi les effets secondaires répertoriés, les femmes atteintes d’un cancer du sein peuvent développer :

- des éruptions cutanées pareilles à la rougeole 

- une inflammation du poil jusqu’à sa racine 

- des plaques rouges sur la peau : on parle de purpura 

- une photosensibilisation avec un risque en s’exposant au soleil

 

Bien entendu, chaque femme est unique et la peau ne réagit pas de façon égale et systématique à ces traitements destinés à lutter contre le cancer du sein. Certaines séquelles et certains effets secondaires peuvent disparaître après la fin d’un traitement, d’autres peuvent être amoindris et mieux vécus chaque jour. Et ce, grâce à des soins dermo-cosmétiques spécial oncologie, adaptés à chaque femme, chaque peau, chaque situation, l’essentiel étant de les soulager et de laisser intacte, de preserver ces femmes et leur féminité. 

Prendre soin de sa peau et se faire du bien

Chaque jour, et ce malgré la maladie, vous pouvez prendre du temps pour vous afin de préserver votre peau. De la même façon que vous le faisiez avant grâce à des eaux micellaires, des crèmes de jour, de nuit, des gommages ou encore des masques. Rien ne change, n’en déplaise au cancer ! Vous devez juste choisir des produits adaptés car votre peau est fragilisée et a besoin de soins spécifiques. Hygiène, hydratation, protection, réparation et détente sont donc vos missions quotidiennes, mesdames. D’ordinaire, la peau est composée d’un film lipidique qui nous sert de bouclier face à la pollution, aux rayons UVA et UVB à tout type d’agressions externes. Lors des traitements, la peau a tendance à sécher, les glandes sébacées étant moins productives. La couche grasse est donc réduite et votre peau, plus exposée aux agressions. Grâce à des huiles ou savons surgras à appliquer sur la peau par le biais de gestes doux, vous nourrissez votre peau et rechargez ses batteries.

 

La peau est mise à rude épreuve, nous l’avons dit. Les traitements sont indispensables mais ils assèchent la peau. L’hydrater est donc tout aussi indispensable. Hautement hydratant, le beurre de karité est un allié de taille pour redonner un nouveau souffle à votre épiderme et il compose souvent les produits hydratants. Mais d’autres actifs demeurent bénéfiques pour hydrater la peau tels que la neurosensine qui réduit la sensibilité cutanée, ce que des études cliniques ont confirmé. Privilégiez des baumes et crèmes hypoallergéniques, émollientes, mais aussi adaptées aux peaux fragilisées : une crème ou un baume pour peaux atopiques ou intolérantes sont tout indiqués. En plus d’hydrater intensément votre peau, ils auront des effets nourrissants et apaisants (face aux démangeaisons, fissures...) : tout ce dont votre épiderme a besoin. Une autre conséquence survient lors des traitements pour lutter contre le cancer du sein, la photosensibilisation. Il s’agit de l’augmentation de la sensibilité de la peau lors d’une exposition aux rayons UV ou à un agent photosensibilisant. Courant, ce phénomène oblige à la plus grande prudence pour une femme traitée pour un cancer du sein. Grâce à des soins dermo-cosmétiques dédiés, vous pourrez protéger votre peau en toute sérénité. Les crèmes hydratantes SPF peuvent répondre à cette nécessaire photoprotection. Optez pour des crèmes dont l’indice de protection est élevé : une crème hydratante SPF 50 et 50+ en d’autres termes. Bien sûr, il faut aussi respecter des conseils de base et salvateurs, à savoir éviter de s’exposer aux heures les plus délicates, surtout aux beaux jours, entre 12h et 16h, et toujours protéger les zones sensibles que sont le visage et le corps, depuis le front jusqu’à la voûte plantaire, bien sûr, mais aussi la tête et les yeux en portant un chapeaux et des lunettes adaptés.

 

Fragilisée et sensibilisée, la peau a besoin de réconfort après certains traitements tels que la radiothérapie et cela passe par des soins réparateurs efficaces. Eaux thermales, baumes, crèmes, laits, chacun de ses produits peut avoir des effets positifs sur votre peau. Conçus pour les peaux nécessitant des soins particuliers et ainsi indiqués en cas de traitement cancéreux, ils sont riches d’actifs réparateurs : le sélénium, un oligo-élément important pour l’organisme et aux effets anti-oxydants, et le panthénol (dexpanthénol), précurseur de la vitamine B, appelé pro- vitamine B5, connu pour ses actions dans la régénération de la peau. Enfin, même si cela reste facile à écrire, en vous détendant le mieux possible. Lutter contre un cancer est une épreuve difficile. Mais prendre soin de vous, vous permettra de souffler et d’accorder du temps à votre bien-être qui est précieux. Sans soutien, pas de détente non plus. Les relations humaines sont un maillon indispensable, ce que la campagne Octobre Rose met en lumière. Aussi, plus que jamais, restons liés face au cancer du sein.