POILS INCARNÉS : COMPRENDRE ET SOIGNER

À ceux et celles qui s’épilent régulièrement ou qui partent en guerre contre les poils, vous avez forcément à un moment ou un autre fait face au poil incarné. Pénible, douloureux, il provoque des rougeurs et a le malheur de mettre en péril votre cycle de repousse ou de vous pénaliser pour la prochaine épilation. Parce que les poils sont présents tout au long de notre vie et qu’ils ont leur propre cycle, voici un petit récapitulatif qui vous explique comment ça fonctionne et comment surtout, on peut éviter la formation d’un poil incarné.

POURQUOI AVONS-NOUS DES POILS ET COMMENT CELA FONCTIONNE-T-IL ?

Jugés disgracieux pour certains et utiles pour d’autres, il faut savoir que la présence de poils sur notre corps reste un élément naturel et surtout pratique. Ces poils servent de protection dans la majeure partie du temps, face au froid, à la chaleur ou aux ultraviolets mais selon la zone du corps concernée, l’utilité varie. Dans les narines, ils freinent l’arrivée de poussières et nous préviennent en cas de pénétration d’insecte (ou de tout autre élément minuscule qui n’aurait rien à faire là) et filtrent une partie des odeurs. Les cils protègent nos yeux des éléments extérieurs, ceux des oreilles empêchent également toute intrusion de poussières ou de particules gênantes et sur l’ensemble du corps à savoir les bras, les jambes, le torse, le dos ou les parties génitales, ils maintiennent une hydratation suffisante grâce à la sécrétion de sébum. Pourquoi les enlever alors ? Cela reste un choix personnel pour des raisons esthétiques ou autres.  

Les poils se développent à partir de follicules pileux, une sorte de petite poche située dans le derme soit juste en-dessous de la couche cutanée et au-dessus de la graisse sous-cutanée. Chaque poil en poussant dans son cycle, va former dans la matrice pileuse des cellules qui vont continuer à se multiplier et à pousser vers le haut jusqu’à ce que ces cellules se déshydratent complètement et meurent en formant la tige du poil. Chaque cycle varie d’un individu à l’autre en fonction de son poids, de son sexe, de son âge, de son métabolisme, de son régime alimentaire, de son environnement ou de ses origines ethniques, mais globalement le cycle du poil se fait en trois phases : 

- La phase de croissance active ou dite anagène qui peut durer plusieurs années 

- La phase de régression ou catagène qui peut durer 2 à 3 semaines 

- La phase de repos ou télogène qui dure 5 à 6 semaines. 

Après la dernière phase, le poil tombe et laisse place à un nouveau qui entre de ce cycle.

COMMENT SE FORME UN POIL INCARNÉ ?

Le poil incarné est un poil devenu trop fin pour traverser le derme qui va pousser en s’enroulant sur lui-même juste sous la peau, ce qui peut entraîner une inflammation, des rougeurs, des démangeaisons et dans le pire des cas une infection. Plusieurs causes sont à la source de ce problème : 

- Une peau trop sèche ou trop épaisse 

- Une accumulation de cellules mortes qui obstrue les pores 

- Des poils frisés ou crépus qui ne poussent pas droit 

- Le frottement répété des vêtements 

- Le rasage ou l’épilation 

En cas de rasage, le passage de trois lames au lieu d’une peut être néfaste et pour l’épilation, c’est le fait de tirer dans le sens inverse du poil qui provoque les poils incarnés (ça et le fait qu’à force, les poils poussent de plus en plus fins). Si vous voyez donc à un endroit précis de votre corps une petite surélévation de votre peau, un peu rouge, douloureuse ou même qui présente un petit bouton, n’essayez surtout pas de l’enlever avec une pince à épiler, car cela peut entraîner une infection ou aggraver l’irritation. De plus, si vous insistez sur cette zone pour essayer d’extirper vous-même le poil incarné, la peau pour se défendre va s’épaissir et former une cicatrice et de ce fait tous les poils suivants pousseront sous le derme.

COMMENT ÉVITER OU SOIGNER LES POILS INCARNÉS ?

- Privilégiez les rasoirs à une lame et utilisez toujours un gel adapté (plus qu’une mousse), pour ne pas irriter la peau et faciliter le passage du rasoir. Assurez-vous aussi que celui-ci est récent et que la lame n’est ni abîmée ni rouillée. 

- En cas d’épilation à la cire : appliquez la cire sur vos jambes dans le sens inverse de la pousse et tirez la bande de haut en bas dans le sens du poil.  

- Privilégiez un épilateur électrique ou si vous le pouvez, faites une épilation définitive au laser 

Exfoliez régulièrement votre peau à l’aide d’un gommage doux au moins une fois par semaine. Cela va permettre d’éliminer les cellules mortes et de booster la circulation. Avant une épilation, il est recommandé d’effectuer un gommage la veille.  

Hydratez aussi souvent que possible votre peau pour la maintenir douce, souple et pour favoriser la cicatrisation. 

- Après une épilation ou un rasage, utilisez des huiles essentielles, un soin apaisant ou une crème post-épilation ce qui permettra de prévenir les poils incarnés et de maintenir votre peau hydratée. 

Espacez les moments où vous allez raser ou épiler, parfois une longue pause qui laisse le temps aux poils de pousser s’avère bénéfique, d’autant que chaque poil ne pousse pas forcément à la même vitesse que les autres. 

- En cas de petite infection ou de petite rougeur qui présente un poil incarné : exfoliez en douceur la zone, déposez une compresse d’eau chaude et exercez une légère pression de part et d’autre. Petit à petit, l’inflammation va se calmer ou le poil va sortir, si cela ne vient pas, attendez et renouvelez. 

- En cas de fortes rougeurs et de douleurs, consultez votre médecin ou un dermatologue, il vous guidera pour la prochaine étape afin d’éviter une infection. 

- Si vous avez transpiré ou que vos vêtements ont frotté une zone sensible toute la journée, prenez une douche le soir, lavez la zone et séchez-la. 

 

En clair, il est difficile de maintenir une peau parfaitement douce sans faire face un jour aux poils incarnés, mais cela peut être évité ou bien soigné. L’essentiel c’est que vous preniez soin de votre peau régulièrement. 

NOTRE SÉLECTION

Chargement en cours...