SHAMPOING LIQUIDE, SEC OU SOLIDE : MODE D’EMPLOI

Alors que les cosmétiques et les produits d’hygiène n’ont de cesse de croître, et que les rayons de vos magasins préférés se complètent de jour en jour, il devient difficile de choisir le produit qui vous convient le mieux. Sous quelle forme, de quelle gamme, avec quels ingrédients et comment les utiliser ? Ce carrousel de shampoings en tout genre a de quoi faire tourner les têtes, aussi nous vous proposons un petit récapitulatif des produits principaux qui existent actuellement sur le marché, avec leurs inconvénients et leurs avantages.

LE SHAMPOING LIQUIDE

Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que le shampoing liquide tel qu’on le connaît, ne date pas d’hier. Ce mot est traduit par « shampoo », un verbe anglais d’origine indienne qui date de 1762 et qui veut avant tout dire « masser ». Si l’on remonte un peu plus le temps et ce jusqu’à l’Antiquité, les premières mixtures pour laver ou prendre soin de ses cheveux consistait à mélanger de l’argile, des plantes ou des graisses animales et à la Renaissance, le célèbre blond vénitien s’entretenait grâce à du safran, des cendres et du citron. À chacun sa méthode selon les tendances du moment mais qui restaient cependant limitées. Lorsque les premiers shampoings ont été véritablement utilisés, on utilisait du savon noir bouilli dans de l’eau à laquelle on ajoutait du carbonate de soude et des plantes parfumées. Bien plus tard au début du 20e siècle, le célèbre Hans Schwarzkopf invente le premier shampoing liquide, suivi par Eugène Shueller, le fondateur de l’Oréal, qui lui créé le premier shampoing à base de détergeant synthétique et qui le commercialise officiellement.

Maintenant que nous sommes revenus dans le présent, il est nécessaire de savoir que le shampoing liquide, quelle que soit la marque ou la gamme, est généralement composé de la même manière. Il contient dans sa formule des tensio-actifs (un composé chimique soluble dans l’eau qui permet de favoriser l’effet moussant), de l’eau, des additifs traitants ou adoucissants et des conservateurs. Le shampoing liquide peut être un très bon élément puisqu’il permet de « bien » se laver les cheveux, de traiter facilement un problème et de cibler ses besoins tout en rafraîchissant sa tête. Néanmoins, il faut faire attention à la composition où bien souvent, certains ingrédients ne sont pas nécessaires et peuvent se montrer nocifs sur le long terme. Une surcharge de tensio-actifs par exemple, peut provoquer une plus grande production de sébum du fait d’un cuir chevelu asséchédes irritations ou des démangeaisons au niveau du cuir chevelu, fragiliser les pointes et étouffer la brillance.  Nous vous parlions la dernière fois d’huiles minérales qui sous un nom sympathique signifient en réalité qu’il s’agit d’un dérivé du pétrole, un ingrédient qui a pour but de maximiser la brillance et la douceur (en surface), de vos cheveux.

Mais ces shampoings ciblent bien souvent vos besoins grâce à des composants spécifiques :

Shampoing antipelliculaire : pyrithione de zinc, camphre

Shampoing pour cheveux gras : argile, poudre de barbane, avoine, poudre de riz

Shampooing antichute : vitamines, protéines

- Shampooing apaisant anti-irritations : huiles essentielles menthe, eucalyptus

- Shampooing hydratant nourrissant : huile de coco, vison, argan, karité

LE SHAMPOING SEC

S’il y a un bien une chose que l’on doit retenir en point positif concernant le shampoing sec, c’est le gain de temps que l’on obtient. Si vous devez partir travailler ou en rendez-vous, que vous n’avez que 5 minutes devant vous et donc pas assez de temps pour laver, sécher et coiffer vos cheveux, le shampoing sec vous sauvera considérablement la mise. Le shampoing sec n’est pourtant pas une invention type du 21e siècle contrairement à ce que l’on pourrait croire. Au Moyen-Age déjà, était utilisé de la poudre d’iris qui absorbait l’excès de sébum et permettait de parfumer les cheveux. Mais aujourd’hui cette version du shampoing est revenue à la mode et a l’unanimité a rencontré un grand succès. Souvent composé de poudre d’amidon, d’avoine, de maïs ou de riz, il permet toujours de neutraliser le sébum lorsque vous avez les cheveux gras, d’apporter un petit coup de fraîcheur et d’espacer vos shampoings habituels. Il peut aussi vous aider à structurer une coiffure, à donner du volume ou à couvrir vos racines entre deux colorations (à condition qu’ils soient teintés).

Attention, l’utilisation trop fréquente du shampoing sec, ou le manque de lavage basique à l’eau ou au savon, va fragiliser votre cuir chevelu, le rendre sensible et favoriser la production de sébum. Lorsque vous utilisez un shampoing sec, vous déposez un résidu à la racine qui à force peut obstruer votre cuir chevelu et engendrer des irritations. De fait, pour combattre cet assèchement, votre cuir chevelu va augmenter sa production de sébum et amener vos cheveux à graisser plus vite. C’est pourquoi il est nécessaire de bien rincer ses cheveux à la fin de la journée. Et comme un shampoing liquide basique, il est important que vous cibliez le shampoing sec qui correspond à votre nature de cheveux, à votre couleur et à vos besoins.

LE SHAMPOING SOLIDE

Plus récent que ses congénères le shampoing solide est quand même dans son ensemble, un retour aux basiques et à la simplicité. Sous forme de pain savon, il n’est composé que de l’essentiel à savoir un tensio-actif pour mousser, d’ingrédients souvent naturels pour répondre aux besoins de vos cheveux et d’un emballage recyclable. Aussi efficace qu’un shampoing liquide et très bon pour vos cheveux, le shampoing solide possède une composition bien plus naturelle et saine que les autres produits présents sur le marché. Il est également plus économique puisqu’il peut vous durer entre 6 mois et 1 an, s’emmener plus facilement en déplacement et se veut écologique et respectueux de l’environnement. Il ne possède donc pas de perturbateurs endocriniens ni de conservateurs étranges et nocifs.

Depuis son arrivée sur le marché, de nombreuses marques ont lancé leur propre gamme de shampoing solide, aussi, comme toujours, il vous faudra cibler celui qui vous convient le mieux, et parfois peut-être en tester plusieurs pour trouver le bon. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez également le fabriquer vous-même à la maison ! De nombreuses recettes de shampoing solide maison sont disponibles sur le web et en plus ça tombe bien, nous avons en boutique de nombreux ingrédients qui peuvent vous être utiles.

Chargement en cours...