Soleil

Filtre
Avis clients

20 Produits

Jusqu’au XXe siècle dans le monde occidental, une peau bronzée faisait référence aux paysans souvent exposés au soleil durant leur temps de travail, aussi la peau claire, voire la plus blanche possible, était un véritable critère de beauté. La pureté et la pâleur du visage appelaient à un mode de vie riche et luxueux. Mais après de nombreux siècles, cette idée reçue a changé radicalement de direction et c’est l’effet inverse qui s’est produit. Avoir une peau bronzée signifie être en bonne santé, et avoir une vie bien remplie (ski, plage, vacances…) Au-delà de ces aspects, c’est la recherche du hâle parfait qui s’est développée. Des marques de cosmétiques sont apparues, les premiers laits solaires se sont créés, et tout un monde s’est développé autour du bronzage. De l’auto-bronzant à appliquer soi-même à la cabine UV en institut, c’est une véritable frénésie qui a vu le jour.

Oui, revenir de vacances avec la preuve que l’on a bien vu le soleil est une quête absolue, mais connaissez-vous vraiment les risques qui sont liés à l’exposition ?

 

Le bronzage, cette jolie couleur hâlée que l’on recherche chaque été, est le phénomène par lequel la peau prend une couleur plus foncée en réaction à l’exposition à un rayonnement ultraviolet d’origine naturelle ou artificielle. À cet instant, sous l’action des rayons UV, les kératinocytes (des cellules présentes dans la couche superficielle de la peau), vont se multiplier et la rendre plus solide et moins perméable aux rayonnements. Ce que l’on pourrait prendre pour une jolie réaction est en réalité un système de défense de notre peau en réponse à un excès de rayonnement, à savoir bien sûr que plus celle-ci est claire, plus l’exposition est risquée voire même dangereuse.

 

Certes, prendre quelques minutes de soleil peut être très bénéfique, c’était d’ailleurs de cette façon que l’on soignait certains malades à l’époque, mais à long terme une surexposition peut engendrer de graves problèmes comme des coups de soleil, des brûlures ou un cancer de la peau. Il faut savoir également que la surproduction de radicaux libres liés aux expositions solaires active le photovieillissement qui se traduit par l’accentuation ou l’apparition de rides et de tâches brunes sur la peau aussi appelées lentigos. Enfin, lorsque les UVA agissent au niveau de l’épiderme et du derme (la couche inférieure), ils détruisent progressivement le collagène et les fibres élastiques qui maintiennent la peau. Sans compter qu’après l’âge de 30 ans, le nombre de mélanocytes diminue de 10 à 20 % par décennie, d’où une plus grande difficulté à bronzer.

 

Certaines idées reçues ne sont également pas bonnes à prendre. Non, un SPF de protection très élevé n’empêchera pas la peau de bronzer, mais il la protègera des rayons UV. Il n’empêchera pas non plus d’avoir des brûlures ou des coups de soleil, pour rappel, l’exposition au soleil doit être limitée et il faut réappliquer une protection toutes les deux heures environ, ou dès lors que l’on s’est baigné, essuyé ou que l’on a transpiré. Préparer sa peau à l’exposition grâce à des compléments alimentaires ou des soins, ne sera pas non plus un remède miracle et n’empêchera pas les coups de soleil, en revanche cela stimulera le bronzage et l’aidera à tenir plus longtemps. Il est aussi possible de préparer sa peau naturellement en consommant des aliments riches en bêta-carotène aussi appelé provitamine A, qui est un antioxydant et que l’on peut trouver dans les carottes, les tomates, les poivrons et bien d’autres fruits et légumes, mais que l’on peut aussi trouver dans certaines gélules.

On prépare alors sa peau et on la protège pendant toutes les vacances !