Autobronzants - Oui

Avis clients

1 Produits

Selon la peau de chacun, le bronzage débute généralement au bout de deux à trois jours après l’exposition au soleil et il atteint son paroxysme au bout de trois semaines. Mais dans la mesure où nous sommes tous différents et que nos couleurs de peaux ne sont pas les mêmes, ces chiffres sont variables d’une personne à une autre, tout comme les réactions cutanées face au soleil. Par exemple, on retrouve de la mélanine photoprotéctrice (aussi appelée eumélanine) particulièrement présente chez les personnes qui ont le teint mat et les cheveux bruns. Par opposition, la phaeomélanine est prédominante chez les personnes rousses et à la peau claire car elle est génératrice de radicaux libres et qu’elle n’a aucun rôle protecteur. En résumé, selon notre phototype, c’est-à-dire la capacité qu’à notre peau à réagir au rayonnement, nous allons plus ou moins bronzer, rapidement ou lentement, et nous allons pour certains, être sujets à des coups de soleil ou des brûlures.

 

Si la surexposition au soleil est fortement déconseillée, il existe un autre moyen d’obtenir une jolie peau hâlée, et pour le coup, sans risque : l’autobronzant.

 

L’autobronzant est composé d’un agent chimique nommé le DHA ou dihydroxyacétone, que l’on obtient du châtaigner et que l’on synthétise à partir du colza. Associé à de l’eau et à d’autres actifs, il va permettre, via l’application du produit par massage, d’obtenir un hâle plus ou moins prononcé sans avoir besoin de s’exposer au soleil. Attention cependant lors de l’achat à bien prendre en compte sa propre carnation puisque le DHA sera plus faible dans un produit destiné à des peaux claires qu’à des peaux foncées.

 

Ce petit tour de magie ajouté à sa routine n’est malheureusement pas illimité dans le temps, simplement parce que les cellules de l’épiderme se renouvellent tous les 4 à 6 jours, il faut donc réappliquer du produit lorsque le bronzage commence à partir.

 

Et parce qu’il existe sous toutes les formes : crème, gel, spray, lingettes, huile, (et aussi en gélules) il faut quand même faire attention à la façon de l’appliquer au risque sinon d’obtenir des résultats médiocres et des taches sur la peau. Pour éviter un raté, quelques conseils à suivre :

 

  • - Exfolier sa peau à l’aide d’un gommage la veille de l’application de l’autobronzant. Cela va permettre d’éliminer les peaux mortes et de faciliter la pénétration sur des zones de sécheresse comme les coudes ou les genoux.

  • - Hydrater à l’aide d’une huile ou d’une crème juste avant l’application du produit, car là encore une peau douce et hydratée facilitera la pénétration et permettra d’obtenir un résultat plus uniforme.

  • - Pour éviter les traces, prendre le temps de masser lorsqu’on applique le produit, sans oublier les petites zones difficiles d’accès, et attendre au moins 3h avant de mouiller sa peau.

  • - L’utilisation d’un gant peut faciliter l’expérience et empêcher les traces sur les mains.

 

Pour le reste, prenez le temps de choisir l’autobronzant qui vous conviendra, selon sa texture, son application et votre mode de vie. Des gélules seront peut-être plus pratiques si vous êtes particulièrement actifs dans la vie et que vous manquez de temps pour appliquer soigneusement le produit sur votre corps.

 

 

 

Un visage radieux:

 

Parfois le teint a besoin d'un coup de fouet. C'est le cas par exemple en hiver. Pour lui donner plus d'éclat, rien de tel qu'un illuminateur de teint. Ce soin va rebooster la peau du visage grâce à ses vitamines pour un aspect défatigué.